[Interpellation] Mauvaise qualité des nouveaux sacs poubelles taxés – Etat des lieux

Interpellation déposée par Alexandre Rydlo lors de la séance du Conseil communal de jeudi 20.06.2019

En acceptant le 06.12.2012 le Préavis 30/2012 intitulé « Révision du règlement communal sur la gestion des déchets et introduction du principe de causalité sous forme de taxe », le Conseil communal de Chavannes a accepté de modifier à partir du 01.01.2013 la manière de couvrir les coûts de l’élimination des déchets.

Le Conseil communal a ainsi décidé de maintenir une taxe forfaitaire par ménage, légèrement réadaptée à la baisse, à laquelle s’est ajouté le paiement de sacs poubelles, par exemple 1.95 CHF pour un sac de 35 litres (état au 20.06.2019).

On rappellera d’ailleurs ici que ce système, s’il a permis de réduire la quantité des déchets incinérés, a fait augmenter les coûts de l’élimination des déchets de 60% en moyenne pour les ménages chavannois par rapport à la situation qui prévalait avant.

Ainsi donc, depuis le 01.01.2013, les ménages chavannois se sont gentiment habitués à l’utilisation de sacs poubelles blancs taxés et marqués du slogan en vert « TRIER c’est… VALORISER », un slogan d’ailleurs bien étrange pour des sacs qui finissent brûlés dans un incinérateur sans aucun autre tri qualitatif que celui que les utilisatrices et utilisateurs du sac auront bien voulu effectuer avant d’utiliser leur sac…

Lors de leur introduction en 2013, les sacs poubelles vendus aux ménages chavannois, et à tous ceux du Périmètre du système vaudois de taxation au sac, étaient fabriqués d’une seule couche robuste et monocolore de polyéthylène (PE), constitué d’environ 50% de matière recyclée. Ces sacs étaient solides et permettaient de compresser les déchets dans le sac sans risque de rupture du sac, principe appliqué par la quasi-unanimité des ménages pour réduire leurs coûts d’élimination des déchets.

Depuis le début de l’année 2019, si la couleur, le slogan et l’aspect extérieur des sacs n’ont pas changé, les ménages chavannois auront pu constater que les sacs sont devenus plus légers, gris à l’intérieur, et surtout beaucoup moins solides qu’avant.

La raison en est que le Périmètre du système vaudois de taxation au sac a décidé l’an passé de progressivement remplacer dès l’automne 2018 les anciens sacs poubelles par un nouveau sac de nouvelle conception à 3 couches, une couche externe blanche et deux couches internes grises. Ce changement dans les méthodes de fabrication permet, selon le Périmètre, de passer d’environ 65% à plus de 80% de polyéthylène recyclé. Toujours selon le Périmètre, la résistance et la qualité des sacs répondent aux normes « OKS », et cette adaptation technique engendre une réduction des émissions de CO2 grâce à l’utilisation réduite de matière vierge dans le cycle de production.

Ces nouveaux sacs sont en tout cas très fragiles, et ne supportent plus une compression des déchets dans le sac sans risque de rupture. Dans ce cas, les ménages chavannois touchés n’ont pas d’autre choix que de prendre un nouveau sac et de perdre ainsi de l’argent.

Conscient du problème, le Périmètre indique d’ailleurs sur son site Internet que, cas échéant, les personnes peuvent éventuellement mettre du ruban adhésif pour réparer leur sac déchiré, ou ils peuvent envoyer leur sac déchiré à TRIDEL à Lausanne pour en obtenir un nouveau.

Si le soussigné est favorable au tri des déchets, au recyclage de tout ce qui peut être recyclé, et à l’utilisation intelligente et parcimonieuse des ressources naturelles à disposition, il s’étonne de la situation actuelle, comme beaucoup de ménages chavannois.

Aussi le soussigné pose-t-il à la Municipalité, par voie d’Interpellation, les questions suivantes.

  1. Quelle est l’appréciation de la Municipalité au sujet de la mauvaise qualité des nouveaux sacs poubelles taxés mis à disposition des ménages chavannois ?
  2. Quelles sont les motivations exactes du Périmètre du système vaudois de taxation au sac qui ont mené celui-ci à passer de sacs poubelles taxés solides à des sacs poubelles taxés beaucoup moins solides ?
  3. Où, par qui et pour quel prix les nouveaux sacs poubelles taxés sont-ils fabriqués ?
  4. Quelle est la part effective de matière recyclée qui entre dans la fabrication des nouveaux sacs poubelles taxés, et d’où provient cette matière ?
  5. Quelle économie financière et quelle économie énergétique le Périmètre pense-t-il effectivement réaliser avec l’introduction de ces nouveaux sacs poubelles taxés de moins bonne qualité ? Quels sont les premiers résultats concrets observés et mesurés ?
  6. L’introduction de ces nouveaux sacs poubelles taxés de moins bonne qualité, et donc à fort potentiel de déchirure, a-t-il généré une éventuelle augmentation de la vente de sacs poubelles taxés ?
  7. Quelles sont les normes OKS utilisées pour affirmer que les nouveaux sacs poubelles taxés sont de résistance mécanique équivalente aux anciens sacs poubelles taxés (selon le site Internet du Périmètre), et par qui sont-elles validées ?
  8. Quelles sont les mesures qui seront prises pour améliorer la qualité des nouveaux sacs poubelles taxés, et selon quelles échéances ?
  9. Le slogan imprimé sur les sacs poubelles taxés évoluera-t-il, par exemple au moyen de slogans plus incitatifs, plus explicatifs et/ou qui changent à intervalle régulier ?
  10. Avec cette manière de produire des sacs de moins bonne qualité, mais plus écologique, serait-il possible d’aussi produire et mettre à la vente des sacs de 10 litres, en plus des sacs de 17, 35, 60 et 110 litres ? Ceci permettrait notamment aux personnes seules d’évacuer plus facilement leurs déchets, notamment lors des périodes chaudes.

Merci de renseigner la Population.

Chavannes-près-Renens, 20.06.2019

Alexandre RYDLO, Conseiller communal socialiste

Publié dans Alexandre Rydlo, Commune, Conseil communal, Environnement, Interpellations, Voirie | Marqué avec , , | Commentaires fermés sur [Interpellation] Mauvaise qualité des nouveaux sacs poubelles taxés – Etat des lieux

[Grand Conseil – Question orale] Le Conseil d’Etat tiendra-t-il bien sa promesse de mettre en valeur sur le site du Pôle muséal le souvenir de la locomotive CFF Ae 6/6 11422 qui a porté dans toute la Suisse les couleurs et la devise du canton de Vaud pour rappeler l’activité ferroviaire du site ?

Question orale déposée par Alexandre Rydlo lors de la séance du Grand Conseil de mardi 04.06.2019

En date du 04.03.2014, le soussigné demandait par voie de question simple si le Conseil d’Etat pouvait récupérer auprès de la Fondation CFF Historic les armoiries de la locomotive CFF Ae 6/6 11422 « canton de Vaud », et disposer celles-ci sous la forme d’une stèle souvenir à un endroit opportun du futur Pôle muséal pour rappeler aux visiteurs l’ancienne fonction de dépôt de locomotives du site (Question 14_QUE_020).

Dans sa réponse du 27.04.2016, le Conseil d’Etat remerciait le soussigné pour sa proposition qui, selon le Conseil d’Etat, s’inscrit parfaitement dans sa volonté exprimée lors du concours d’architecture pour le MCBA de préserver un témoignage de la halle aux locomotives et de l’activité ferroviaire du site.

Le Conseil d’Etat indiquait ainsi dans sa réponse, je le cite, qu’il a mandaté le Service Immeubles, Patrimoine et Logistique afin de trouver un accord avec la Fondation CFF Historic pour le transfert de l’écusson de l’Ae 6/6 11422. Une fois ces modalités fixées, il s’agirait de trouver un emplacement sur le site du pôle muséal pour mettre en valeur ce symbole de l’histoire ferroviaire du Canton.

Locomotive CFF Ae 6/6 11422 Vaud
Crédit photographique : www.railsuisse.ch

Les travaux de transformation de l’ancien dépôt CFF des locomotives de Lausanne en bâtiment principal du Pôle muséal « Plateforme 10 » étant maintenant terminés, et l’inauguration du bâtiment étant prévue pour cet automne, je pose la question suivante au Conseil d’Etat.

“Le Conseil d’Etat tiendra-t-il bien sa promesse de mettre en valeur sur le site du Pôle muséal le souvenir de la locomotive CFF Ae 6/6 11422 qui a porté dans toute la Suisse les couleurs et la devise du canton de Vaud pour rappeler l’activité ferroviaire du site ?”

Merci d’avance de tenir cette promesse et de nous donner quelques informations pratiques !

Chavannes-près-Renens, 04.06.2019
Alexandre RYDLO, Député socialiste

Publié dans Alexandre Rydlo, Grand Conseil, Questions orales | Marqué avec , , | Commentaires fermés sur [Grand Conseil – Question orale] Le Conseil d’Etat tiendra-t-il bien sa promesse de mettre en valeur sur le site du Pôle muséal le souvenir de la locomotive CFF Ae 6/6 11422 qui a porté dans toute la Suisse les couleurs et la devise du canton de Vaud pour rappeler l’activité ferroviaire du site ?

[Interpellation] Que compte faire la Municipalité contre la suppression des cartes journalières ?

Interpellation déposée par Julien-Clément Waeber lors de la séance du Conseil communal du 16.05.2019 et traitée lors de celle du 20.06.2019

Le mercredi 8 mai dernier, on apprenait que ch-direct, une communauté tarifaire qui regroupe 250 entreprises de transports publics, songeait à plusieurs mesures visant à faire supporter toujours plus le coût des transports publics aux usagers. Parmi les mesures envisagées, il y a notamment l’augmentation de 10% de l’Abonnement Général en novembre 2021, ainsi que la suppression des cartes journalières des communes au changement d’horaire 2020.

Ces mesures vont totalement à l’encontre d’une politique écologique et de promotion des transports publics responsable. A l’heure où les jeunes manifestent dans la rue pour le climat, ces mesures sont purement scandaleuses. A croire que les entreprises de transports publics veulent nous décourager de prendre leurs propres prestations. Un comble économique !

La commune de Chavannes-près-Renens met à disposition de ses habitant-e-s 4 cartes journalières par jour au prix de 42.00 CHF chacune. La demande est très élevée malgré une fluctuation suivant les jours et les mois. Cela représente une perte nette d’environ 4’000.00 CHF par année pour la Commune.

Les cartes journalières sont une prestation fortement appréciée au sein de la population suisse.

Ainsi, je pose à la Municipalité les questions suivantes :

  • La Municipalité a-t-elle été consultée à propos de la suppression des cartes journalières ?
  • La Municipalité a-t-elle été informée officiellement ou officieusement de la volonté de supprimer les cartes journalières ?
  • Que compte faire la Municipalité pour que la suppression des cartes journalières ne devienne pas réalité ?

Chavannes-près-Renens, 16.05.2019

Julien-Clément WAEBER
Conseiller communal Socialiste

Publié dans Commune, Conseil communal, Environnement, Familles, Finances, Interpellations, Tourisme, Transports | Marqué avec , | Commentaires fermés sur [Interpellation] Que compte faire la Municipalité contre la suppression des cartes journalières ?